Quel est le coût d’un saut en parachute ?

Vous êtes enfin prêt à plonger et à vivre les sensations de la chute libre à 4000m d’altitude ? Le seul problème est que vous vous demandez « combien coûte un saut en parachute ? » C’est certainement la question la plus fréquemment posée sur les forums et il n’y a pas beaucoup de réponses pertinentes. Ne vous inquiétez pas, vous êtes au bon endroit.

Le coût d’un saut dépend du type de saut, de la zone de saut et de l’altitude, surtout si vous sautez en semaine ou le week-end, pendant la basse saison, et si vous souhaitez utiliser une caméra comme la caméra embarquée.

Le facteur principal du prix du saut en parachute est le type de saut que vous choisissez. Il existe quatre types de sauts, à savoir le saut en parachute, le tandem, l’ouverture automatique, le PAC et le PAC. Nous allons les détailler ci-dessous, ainsi que leurs coûts.

Le saut de saut en parachute en tandem

Le saut de saut en parachute en tandem aussi appelé baptême de chute libre est un saut de découverte destiné aux personnes qui font leur premier saut. C’est la méthode la plus simple pour expérimenter les sensations de la chute libre. La fourchette de prix se situe entre 300 EUR et 270 EUR.

Lire aussi :   Cigarette électronique : vous voulez les bons conseils ?

Sauts ouverture automatique

Le saut ouverture automatique, idéal pour un premier saut en solo. Ce saut dans le temps que le parachute s’ouvre automatiquement à une altitude modérée. Ce n’est pas aussi excitant que la chute, mais c’est une expérience incroyable ! Le coût est compris entre 175 EUR et 200 EUR à moyenne altitude. C’est le saut le plus abordable et le plus accessible.

Le saut PAC (Progression Accompagnée en Chute)

Le saut en parachute PAC est un saut d’initiation que vous effectuez seul et pour lequel vous êtes le seul maître de la libération de votre parachute. Vous êtes cependant accompagné dans les airs par deux formateurs qui garantissent votre sécurité et veillent au bon déroulement du saut. Le cours dure plusieurs heures et on nous apprend le pliage, la position idéale pour la chute libre et le comportement approprié à utiliser dans le ciel, ainsi que les mouvements sous la voile. Le coût varie entre 300 EUR et 500 EUR.

Le cours

Le cours PAC est un cours complet en progression accompagnée qui permettra à l’élève de devenir un parachutiste indépendant. Après avoir suivi le cours, vous serez en mesure de sauter en parachute de manière autonome, sans l’aide d’un instructeur. Le cours se déroule sur plusieurs jours, environ une semaine, et comprend une formation théorique intensive ainsi que de nombreux sauts (de 6 à 15 selon la localisation du centre de parachutisme). Il faut compter entre 1000EUR et 1500EUR pour un cours traditionnel PAC. Si vous souhaitez obtenir une licence A, vous devrez débourser environ 2000EUR (le coût est fonction du nombre de sauts). C’est une dépense importante, mais elle en vaut la peine !

Lire aussi :   Eliquide français : de quoi il se compose généralement ?

Pourquoi est-ce si cher ?

En réalité, les centres de parachutisme ont des frais de structure importants et doivent investir des sommes considérables dans l’achat et l’entretien des avions, sans compter le coût du kérosène et les salaires du personnel (pilotes professionnels, personnel au sol, etc.), la location du matériel et des locaux, l’assurance de la licence de la Fédération française de parachutisme, etc. Si l’on additionne tout cela, le coût final est tout à fait justifié !

En tout cas, les amateurs de sensations fortes et les parachutistes expérimentés vous diront que le frisson n’a pas de prix, et c’est vrai, c’est une expérience inoubliable !

Pour vous permettre d’économiser de l’argent sur cette aventure, voici quelques conseils pour un saut en parachute abordable.

Tout d’abord, vous devez :

1. Choisir le point d’atterrissage le plus approprié

Les zones de largage sont généralement situées loin des grandes villes où le trafic aérien est contrôlé ; cependant le coût des sites n’est pas identique partout… Certains sites exceptionnels comme le Mont-Saint-Michel ainsi que les plages du débarquement en Normandie, Gap en PACA sont les plus populaires et ont donc des prix plus élevés. Si vous cherchez à dépenser moins, envisagez des sites moins célèbres.

2. Sauter hors saison

Vous pouvez sauter à tout moment de l’année, mais la période la plus propice est l’été, de mai à septembre. C’est la période où les prix sont les plus élevés (en raison de la demande). Nous vous recommandons de sauter entre novembre et mars, les coûts étant généralement moins élevés.

Lire aussi :   Auto-école : Comment payer son permis de conduire ?

3. Sauter les jours de congé

De nombreux clubs proposent des prix plus bas les jours de semaine que les week-ends. Si vous êtes en mesure de le faire, pensez à opter pour les tarifs les moins chers pour les sauts en dehors des week-ends. Certains centres proposent régulièrement des tarifs abordables sur les offres de parachutisme !

Plus d’excuses pour ne pas vous donner une dose massive d’adrénaline. Offrez-vous l’expérience la plus excitante de votre vie ! Vivez votre première aventure en parachute au prix le plus abordable.